Pose et réparation d’échappement et pot catalytique aux Clayes-sous-Bois

Votre moteur émet un bruit de fonctionnement accentué à l’accélération ? Votre ligne d’échappement est tombante et vous sentez une vibration dans l’habitacle ? Un message d’alerte au tableau de bord vous informe d’une anomalie d’antipollution ? N’attendez pas la panne et faites appel au Garage de la Gare, aux Clayes-sous-Bois, qui saura vous conseiller sur l’entretien ou le remplacement de votre catalyseur d’échappement. Nos mécaniciens agréés Peugeot interviennent sur toutes les marques de véhicules.

CTA Tarif
CTA entretien
CTA Pneu

Les causes de pannes d’un catalyseur d’échappement

Un problème sur votre catalyseur d’échappement peut survenir de plusieurs manières. Un mélange carburé trop riche ou la multiplication des petits trajets peut créer un colmatage du catalyseur s’il ne monte pas suffisamment en température. Le témoin gestion moteur peut s’allumer.

Une casse de la structure métallique peut également se produire et entraîner un bruit métallique au ralenti. Dans certains cas, cela entraîne un bouchon qui empêche l’évacuation des gaz d’échappement et peut provoquer un calage du moteur.

Enfin, certains produits peuvent entraîner la destruction des couches de métaux précieux. Il peut s’agir d’un excès de carburant, de liquide de refroidissement ou d’huile. Les causes peuvent être multiples, suite à un problème de segmentation, de turbo, d’injecteurs défectueux ou de joints de culasse.

Que faire en cas de problème d’échappement ?

Pour éviter tous ces problèmes plus ou moins graves, il est conseillé de faire régulièrement des trajets de type autoroutier afin de permettre au catalyseur d’échappement de monter en température pour une bonne évacuation des gaz. D’une manière générale, éviter les petits trajets est un bon moyen de limiter l’encrassement du catalyseur. Il doit en effet arriver à une température de 400 °C environ pour diminuer correctement les constituants les plus toxiques des gaz d’échappement (le monoxyde de carbone, les hydrocarbures imbrulés et l’oxyde d’azote). Des supports moteur fatigués ou des fixations rompues peuvent accélérer la détérioration de la ligne d’échappement. Il est conseillé de vérifier l’état de la ligne d’échappement tous les 10 000 km ou une fois par an.